Le ru de Buzot

 

Le ru de Buzot est une petite rivière de 9 km des Yvelines (78), affluent de la Seine, qui traverse les communes de Feucherolles, Aigremont, Chambourcy, Fourqueux, Saint-Germain-en-Laye et Le Pecq.

Sa source, à une altitude de 170 mètres, est située dans le hameau de Sainte-Gemme. Le ru de Buzot longe la forêt de Marly, traverse le désert de Retz puis Saint-Germain-en-Laye jusqu’au Pecq où il se jette dans la Seine.

La partie amont du ru est très boisée alors que sa partie avale est très fortement urbanisée. De sa source jusqu’au tennis club de la ville de Fourqueux, le ru est à ciel ouvert (sauf au niveau de sa traversée du golf de Joyenval), puis, le linéaire est quasi-intégralement busé jusqu’à son rejet en Seine.

Historiquement, le ru de Buzot a connu les premières habitations du territoire communal actuel sur ses abords dès le VIIème siècle. Sa première utilisation consistée à apporter l’eau aux nouvelles populations qui se sont installées. D’abord en contact avec les cultures maraîchères et fruitières, le ru de Buzot a aussi était utilisé pour des tanneries installées sur ses abords ainsi que des moulins.

En 1950, le Syndicat Intercommunal d’Assainissement (SIA) fut créé et réalisa un busage du ru afin de le maîtriser lors des périodes de crues et d’éviter ainsi l’inondation des rues. Cependant, le busage du ru de Buzot engendre une rupture importante des continuités écologiques entre celui-ci et la Seine. Traversant des canalisations sous-terraines, le ru ne peut plus réaliser ses fonctions de « milieu naturel » capable d’accueillir la faune et la flore locale.

La ressource en eau que constitue le ru de Buzot est donc aujourd’hui très malmenée. Les mesures entreprises afin de réhabiliter ce ru constituent des objectifs prioritaires du Contrat de Bassin Plaines et coteaux de la Seine centrale urbaine.