Les espèces et les milieux aquatiques

 

« On entend par zone humide les terrains, exploités ou non, habituellement inondés ou gorgés d’eau douce, salée ou saumatre de façon permanente ou temporaire ; la végétation, quand elle existe, y est dominée par des plantes hydrophiles pendant au moins une partie de l’année ».

Cette définition d’une zone humide issue du code de l’environnement est utilisée pour la réalisation d’inventaires et de cartographies. En Ile de France, les zones humides couvrent 2,1% du territoire (2 fois moins qu’en 1950), ce pourcentage est encore moins important sur le territoire Plaines et coteaux de la Seine centrale urbaine de part son importante urbanisation.

Le fleuve : la Seine

Les rivières, rus, mares et étangs

Les berges

La faune

La flore

Les espèces invasives

La Trame Verte et Bleue